La WACC contribue à élever la voix des haïtiennes

By Staff on mars, 10 2014

Une paysanne à pied à Mizak, village haïtien. Photo: Paul Jeffrey.


Les femmes rurales en Haïti bénéficieront d'un projet visant à réaliser des émissions de radios communautaires avec le but d'attirer l'attention des décideurs locaux et responsables politiques.

La partenaire de la WACC, REFRAKA, organisera trois ateliers de formation sur les techniques de production numérique permettant à 15 femmes attachées à cinq stations de radio communautaires de s'exprimer publiquement sur les problèmes et les défis qu'elles rencontrent dans leurs vies quotidiennes. Ces femmes réaliseront des émissions qui abordent directement les problèmes et les défis auxquels elles font face.

REFRAKA est une organisation non gouvernementale dirigée par des femmes pour les femmes. Elle a une vision égalitaire entre les femmes et les hommes dans la communication aussi bien que dans la société.

La situation économique en Haïti est grave et menace d’entraver le travail novateur de REFRAKA, particulièrement dans le milieu des femmes rurales. A travers la plateforme GlobalGiving, la WACC lance un projet pour venir à son aide.

Embert Charles, Président de la région WACC-Caraïbes, estime que le travail entrepris par REFRAKA est indispensable. "C'est une organisation dédiée à l'autonomisme et la promotion du bien-être d'un groupe marginalisé dans la société haïtienne. J'espère que beaucoup de membres et partenaires de la WACC répondront à cet appel avec urgence et générosité », a-t-il déclaré.

En Haïti, les femmes sont à l'avant-garde de la lutte pour créer une société paisible et juste. Pourtant leurs voix ne sont pas souvent entendues lors des processus décisionnels importants. Cette situation est pire dans les zones rurales où les femmes sont doublement exclues à la fois parce qu’elles sont des femmes et parce qu’elles sont des paysannes pauvres.

REFRAKA formera des femmes des communautés rurales à s’impliquer étroitement dans la production des émissions qui traiteront les difficultés qu'elles rencontrent, en particulier la pauvreté, le manque de ressources et la violence endémique.

L'impact à court terme sera d'élever la voix de préoccupation. L'impact à long terme sera de rendre autonomes des femmes rurales, afin d'améliorer les moyens d'existence des communautés, et de promouvoir une plus grande résistance et stabilité dans le pays.

Cliquez ici pour visiter le site de GlobalGiving.

Un grand merci pour votre soutien!


mars, 10 2014
Categories:  News

Add A Comment

Comment

Allowed HTML: <b>, <i>, <u>

Commentaires

 

 





Copyright © WACC


 2016