Soutenir le journalisme par et pour les femmes afghanes
38992
article-template-default,single,single-article,postid-38992,theme-bridge,bridge-core-3.0,woocommerce-no-js,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-28.4,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,qode-wpml-enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive

Soutenir le journalisme par et pour les femmes afghanes

Appel de la WACC (waccglobal.org) et de l’Alliance mondiale sur les médias et le genre (GAMAG www.gamag.net)*

 

Entre les années 2001 et 2021 depuis la chute du régime des talibans jusqu’à l’invasion de Kaboul, l’environnement médiatique avait permis aux journalistes de dénoncer l’extrémisme taliban et son traitement sévère des femmes.

Aujourd’hui, les journalistes et leurs familles sont en risque. La situation est pire pour les femmes journalistes parce que les talibans n’approuvent pas la présence des femmes dans la vie publique. De nombreuses femmes journalistes ont écrit sur les cultures locales, le divertissement et les arts, des sujets considérés comme illégaux par les talibans.

Ceux qui ont écrit sur les droits des femmes et les questions qui touchent les femmes de manière disproportionnée, tels que la violence sexiste, sont également attaqués. Les ONG et les canaux légaux qui auparavant assuraient leur protection en tant que femmes journalistes confrontées à la violence et à la discrimination quotidiennes maintenant s’occupent de l’évacuation. Ce changement a laissé un vide qui menace de décimer le journalisme des femmes.

L’espace que les femmes journalistes ont créé pour que les voix des femmes et des groupes marginalisés soient entendues dans les médias risque de s’éteindre complètement.

En mars 2021, près de 20 % des femmes journalistes ont quitté leur emploi en raison de la violence croissante des talibans. En août, on estimait que 95 % des femmes journalistes avaient démissionné ou avaient été forcées de quitter leurs emplois.

Tout ce que les journalistes ont construit est en danger. Les réalisations des femmes journalistes au cours des 20 dernières années sont menacées.

L’Alliance mondiale pour les médias et le genre fait le suivi avec les femmes journalistes qui ont un besoin urgent de soutien. Nous continuons à faire pression auprès des gouvernements pour qu’ils délivrent des visas et fournissent un refuge.

Comment vous pouvez aider : 

  1. Avec une contribution financière. Votre don soutiendra :
  • Les femmes journalistes qui restent en Afghanistan pour continuer à faire leur travail.
  • Les femmes journalistes afghanes qui ont déménagé pour continuer à publier sur les événements et les problèmes des communautés et à faire entendre ces voix au plan international.
  1. En partageant les nouvelles sur l’Afghanistan, telles que la série « Women Report Afghanistan» écrite par @RukhshanaMedia et publié par The Guardian UK.

 

Le secrétariat mondial du GAMAG est hébergé par son membre, la WACC, un organisme de bienfaisance enregistré au Canada et au Royaume-Uni qui travaille à faire progresser les droits de communication pour tous.

 

Illustration : « Truthtellers », par Shar Soroosh ;  Instagram: @sharsoroosh: www.sharsoroosh.com

La main d’une femme journaliste, avec une aura visible de lumière autour d’elle et tenant un microphone avec le mot « مطبوعات » (Presse), communique le rôle important que les femmes journalistes jouent en Afghanistan.

 

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.