Sensibiliser sur le COVID-19 : Un travail complexe
28133
post-template-default,single,single-post,postid-28133,single-format-standard,theme-bridge,bridge-core-2.6.1,woocommerce-no-js,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-24.6,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,qode-wpml-enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.2,vc_responsive

Sensibiliser sur le COVID-19 : Un travail complexe

Par Mathilde Kpalla

Le Togo, comme la plupart des pays de l’Afrique subsahariens, est touché par le COVID-19. Pour le moment (mars 2020) pas à une grande échelle. Ainsi le Togo en est à 84 cas confirmés et 6 décès.

Toutefois, dans la crainte que l’épidémie ne prenne une ampleur dramatique, dans un pays avec un système sanitaire précaire, des dispositions sont prises au jour le jour pour prévenir la maladie. Et une des stratégies est la sensibilisation afin que les populations aient le maximum d’informations qui leur permettent de se protéger de la maladie.

Alors les medias sont mis à contribution, tous les médias, officiels, séculaires, communautaires. La radio, la télévision, la presse écrite, la presse en ligne, tous sont engagés dans cette lutte contre le Coronavirus.

Radio Ephphatha, la Voix du Presbytérien, est une radio confessionnelle appartenant à l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo. Elle est aussi sur le front dans cette sensibilisation. La tâche n’est pas aisée. En effet, les populations au Togo, ont toujours su transcender leurs problèmes, souffrance et autres au travers de leur foi, par une confiance en un Dieu qui peut tout. Et dans le cas d’espèce, un Dieu qui peut les exempter de la maladie. Du coup pour certains, il n’est pas question de respecter les mesures barrières pour prévenir la maladie, mais prier simplement.

Alors nous essayons d’avoir des programmes qui expliquent aux auditeurs, qu’il faut bien prier mais il faut aussi respecter les consignes de sécurité. Il faut donc montrer la compatibilité entre ces mesures et la Bible. Les Eglises étant fermées, le seul moyen de toucher les fidèles reste la radio, pour que le refus de certains de ne pas respecter les règles ne mette en péril toute la communauté. Il faut aussi pouvoir toucher le maximum, et surtout les couches vulnérables en intensifiant les programmes en langues locales.

L’autre élément qui est pris en compte dans les programmes est le travail de déconstruction à faire par rapport aux multiples fausses informations qui circulent par Whatsapp et qui déroutent les uns et les autres.

Alors pour y arriver, nous faisons intervenir des pasteurs, de médecins, des psychosociologues. Car au-delà de la maladie elle-même, la psychose reste un sérieux problème auquel les populations font face.

Plus que jamais donc, cette sensibilisation doit continuer pour que tous ait la même compréhension de la situation sanitaire, ce n’est que comme cela que la lutte contre le COVID-19 sera efficace. Car un seul porteur du virus dans un coin reculé suffit pour entrainer une contamination en masse. ν

Kpalla Mathilde. Directrice des Programmes de Radio Ephphatha, la Voix du Presbytérien.

 

Photo above: Oluwafemi Dawodu/Shutterstock

No Comments

Post A Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.